Les frères Assad à Bruxelles

Sergio et Odair Assad sont des musiciens et compositeurs brésiliens d’origine libanaise. Il ont commencé à composer en 1966, à l’âge de 14 ans. Adolescents, il suivent l’apprentissage de leur père mandoliniste, puis de la guitariste Monina Tavora et de la pianiste Esther Scliar. Ils apprennent alors, dans leurs compositions, à mêler le jazz (Gerschwin), la musique classique brésilienne et argentine (Villa-LobosPiazzolla, Ginastera) et enfin la musique baroque (BachRameau, Scarlatti, Soler) et impressionniste (Debussy, Ravel). 

Les frères Assad

Les frères Assad (Crédit photo : Nonesuch)

En 1983 – il y a tout juste trente ans – Sérgio Assad et son frère Odair débarquent en France où ils font la connaissance d’Astor Piazzolla qui, subjugué par leur talent, décide de leur composer la « Tango Suite« . Ils enregistrent ensuite leur premier grand concert européen à Bruxelles, le 4 novembre 1983, retransmis en direct par le RTB. Ils entrent enfin en studio deux ans plus tard, à Liège, pour enregistrer la fameuse composition de Piazzolla (Tango Suite). C’est le début de la reconnaissance internationale…

En 1983, les frères Assad, Odair et Sergio de leurs prénoms, font leurs premiers pas en Europe. Après les Etats-Unis, le public bruxellois découvre alors cet impressionnant duo de guitaristes brésiliens dont la vélocité occasionnelle n’entame en rien un sens exacerbé de l’équilibre, de la pause, de la réflexion, dont la virtuosité ne s’exerce nullement aux dépens de l’émotion, de la grâce, du feeling. Les notes se chevauchent et caracolent, mais le temps de la respiration, voire du retournement, garde ses droits. C’est gai, c’est frais, c’est subtil… Ce concert fut retransmis en direct sur la RTBF. Le voici superbement remasterisé. (Eliane Azoulay – Télérama)

Capture d’écran 2013-12-04 à 13.31.42

Que ceux qui ont loupé la masterclass des frères Assad du mois passé (au Musée des Instruments de Musique) se consolent : la Maison Langbehn organise en ce moment une exposition consacrée aux deux artistes accessible sur rendez-vous (aux numéros 90-92 de la rue Renkin, 1030 Bruxelles). Vous y verrez des photos, des programmes, des affiches et des partitions. Et, aurez également la possibilité de vous procurer l’album de leur fameux concert bruxellois de 1983.

Réservation indispensable : info@maisonlangbehn.be, 0476/31.68.53

Là-dessus, je vous laisse écouter un de leurs derniers morceaux, aux sonorités libanaises (tiré de Jardim Abandonado, 2007), qui a remporté en 2008 le Grammy de la meilleur composition. Enjoy.

Leave a Reply